fbpx

Votre Idée De Jeu Vidéo n’a Aucune Valeur  !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre Idée De Jeu Vidéo n'a Aucune Valeur !

Quand on est développeur de jeux vidéo, avoir des idées de jeux vidéo, de concepts, de mécaniques, d’univers, de scénarios, c’est génial !

C’est super d’avoir plein d’idées de concepts de jeux révolutionnaires ! 😃

L’imagination est plus importante que le savoir.
-Albert Einstein

Mais beaucoup de personnes pensent que leurs idées sont géniales et qu’elles vont révolutionner le monde vidéoludique. Pourtant, lorsqu’on leur demande de parler de leurs idées, elles se braquent en disant :

Je ne peux rien dire ni montrer quoi que ce soit, mon idée est trop bien, on va me la voler !

❌C’est faux, car une idée n’a aucune valeur !

Avant de vous offusquer, laissez-moi vous expliquer pourquoi une idée ne vaut rien.

Une idée n’a aucune valeur

Attention, je ne dis pas que toutes vos idées sont pourries, mais qu’elles ne valent rien tant qu’elles n’ont pas démontrés leur potentiel.

En réalité, c’est l’exécution qui va faire de votre idée géniale un jeu vidéo original. Cette exécution sera différente selon les développeurs.

Admettons que vous donniez votre idée à deux personnes différentes pour les développer. Les approches ne vont pas se ressembler. L’une va faire des erreurs sur certains aspects, l’autre va se concentrer sur d’autres tâches. Au final, les produits ne vont pas être identiques. Une chose est sûre : l’un des deux jeux marchera mieux que l’autre.

La valeur d’une idée dépend de son utilisation.
-Thomas Edison

En dessous, vous trouverez ce fameux tableau connu des entrepreneurs. Il suffit de multiplier le coefficient d’idée avec la valeur d’exécution correspondante pour obtenir un résultat théorique de la valeur du projet global.

Idée exécution business

Idée Coefficient d’idée Exécution Valeur exécution
Idée horrible -1 Pas d’exécution 1€
Mauvaise idée 1 Faible exécution 1 000€
Idée mitigée 5 Exécution mitigée 10 000€
Bonne idée 10 Bonne exécution 100 000€
Très bonne idée 15 Très bonne exécution 1 000 000€
Idée excellente 20 Excellente exécution 10 000 000€

Par exemple, un projet avec une très bonne idée, mais faiblement exécuté ne vaut en théorie que  :

15 x 1 000€ = 15 000€

Tandis qu’une idée mitigée et une très bonne exécution valent en théorie  :

5 x 1 000 000€ = 5 000 000€

Voici quelques exemples de concepts similaires, mais exécutés différemment  :

  • PUBG VS Fortnite
  • LOL VS SMITE
  • Mario Kart VS Crash Team Racing
  • Tomb Raider VS Uncharted

Un concept ou une idée, c’est abstrait. Ce n’est pas du concret, ce n’est pas palpable, c’est un mélange de pensées qui vont émerger différemment dans le cerveau de chacun. Surtout lorsque rien n’a été clairement défini.

Commencez donc par définir à quoi va ressembler votre concept de jeu en rédigeant un game concept grâce à mon guide gratuit  :

Game Concept : Le guide pour bien démarrer la création de son jeu vidéo

GAME CONCEPT : LE GUIDE POUR BIEN DÉMARRER LA CRÉATION DE SON JEU VIDÉO

La solution gratuite, rapide et efficace que tous les game designers doivent maîtriser avant de se lancer.

Les concepts de jeux ne peuvent pas être protégés

Si les idées et les concepts pouvaient être protégés, cela fait longtemps que j’aurais poursuivi plusieurs studios de jeux vidéo pour atteinte aux droits d’auteur.

Par exemple, le concept d’Angry Birds est basé sur celui de Crush the Castle (ce n’es pas mon jeu 😉).

Donc tout ce qui suit ne peut pas être protégé : gameplay, level design, mécaniques, UX, etc.

En revanche, les autres aspects qui composent un jeu peuvent l’être :

  • Les noms
  • Les textes  : scénario, dialogues
  • Les documents de design
  • Les créations artistiques  : graphiques, sonores, design, etc.
  • Les logos
  • Les codes sources
  • Les outils
  • Etc.

S’il était possible de protéger le gameplay par loi pour que personne d’autre ne l’utilise, nous n’aurions qu’un seul FPS au monde : « Doom » :

Doom, le premier grand FPS

Doom, le premier grand FPS

et un seul DOTA : le mod de « Starcraft » : Aeon Of Strife.

Voler une idée, c’est prendre un gros risque

Les « malfrats » qui copient des concepts copient toujours des projets qui ont du potentiel sans l’avoir pleinement exploité. Il est donc peu probable de se faire copier par un développeur sans scrupules qui serait tombé par hasard sur votre concept, dont vous auriez parlé sur un forum, les réseaux sociaux ou sur Discord.

Au stade du concept

Au stade du concept, on ne peut pas évaluer l’expérience de jeu et le potentiel du projet.

Les « copieurs » ne vont pas tenter de voler quoi que ce soit à ce stade car :

  • Il faut investir du temps et de l’argent sur une simple idée ;
  • ils risqueraient de se faire accuser de plagiat et de perdre en crédibilité ;
  • Il faut aussi travailler en concurrence directe avec le jeu similaire ;
  • En s’appropriant une idée, on la modifie, donc le jeu n’aura pas la même vision que l’originale. Certains paramètres importants ne seront pas pris en compte. La copie sera médiocre.

Au stade du prototype

Au stade du prototype, c’est légèrement différent : on comprend le principe du jeu, mais il manque beaucoup d’éléments pour se faire une bonne idée. C’est pour cela que les éditeurs de jeux vidéo préfèrent tester une Vertical Slice avant d’investir dans un projet.

Après la release

En revanche, lorsque le jeu est sorti, c’est beaucoup plus simple pour les « bandits » de plagier un jeu lorsque les chiffres parlent : le classement de l’application, les notes des utilisateurs, les mises en avant. Le jeu est complet. Il est alors plus simple de voir son potentiel fun en y jouant.

Pour l’anecdote, trois de mes jeux ont déjà été copiés après avoir connu leur succès. Je pourrais en faire plusieurs articles d’ailleurs.

Si vous n’avez rien prouvé, aucun risque  !

Admettons que vous n’ayez jamais sorti de jeu vidéo ou que vous n’ayez jamais développé de prototype. Aucune inquiétude que l’on vous pique une idée si vous n’avez rien démontré.

Cela reste mon avis, mais en toute franchise, à la place d’un éventuel « voleur d’idées », je ne vais pas m’amuser à chouraver l’idée d’un gars qui n’a pas prouvé que ses précédentes idées étaient géniales.

Par contre, si vous vous appelez Myamoto (Créateur de Mario Bros.), Jenova Chen (du studio ThatGameCompany) ou bien Kojima (créateur de la série Metal Gear), c’est différent. Il est plus tentant d’aller s’inspirer des grands noms du secteur.

Game designer de Mario

Selon la légende, Nintendo a tout fait pour garder secrets les hobbies de Shigeru Miyamoto afin de ne pas donner de pistes. Lors des interviews, Shigeru avait pour habitude de dire qu’il s’inspirait beaucoup de ses activités et de ses souvenirs pour designer des jeux et des consoles.

“Étant enfant, j’imaginais une machine capable de prendre des photos en 3D, qui pourrait communiquer et faire beaucoup de choses : j’ai gardé depuis ma jeunesse une photo 3D que j’avais prise dans une machine spéciale. Aujourd’hui, elle est jaunie et cornée, mais elle illustre bien que ce souvenir d’enfance nous permet de doter la 3DS de riches fonctionnalités.”
-Shigeru Myamoto

Comment protéger son jeu vidéo  ?

Une œuvre originale est soumise au droit d’auteur. En France, cette œuvre est automatiquement protégée lorsqu’elle est publiée, à partir du moment où la date de création est antérieure à la copie et que l’ont pout prouver que nous sommes le créateur original.

En théorie, si votre jeu est publié sur Steam, Google Play ou l’App Store, la date de publication et le nom du développeur devraient suffire.

Plus d’informations sur le site de l’INPI.

Pour aller plus loin, il existe aussi des solutions afin deprotéger votre « marque », votre logo en déposant des dossiers. Cela pourrait faire l’objet d’un autre article répondant à la question : comment bien protéger son jeu vidéo. Dites-moi si cela vous intéresse en commentaire.

Conclusion

Ne pas avoir peur de parler librement de nos idées de jeux.

On y gagne énormément en communiquant nos concepts et en récoltants des feedbacks. C’est d’ailleurs la principale qualité d’un Game Designer : savoir communiquer des idées. J’ai hate de de découvrir vos réalisations ! 😉

En bonus, la citation du créateur de Hootsuite  :

Quiconque croit que son idée est unique est un idiot ou ne comprend pas la logique entrepreneuriale. Tout est dans l’exécution. Vous savez, ce processus qui permet de passer d’une idée à un truc tangible qui génère du cash.
-Ryan Holme

Donnez votre avis sur cet article en commentaire  !


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Benoît Freslon

J'adore amuser les gens avec mes jeux depuis mon plus jeune âge. Je suis développeur professionnel de jeux vidéo depuis 2006, créateur de jeux vidéo indépendants, formateur dans les écoles de jeux vidéo, mais aussi game designer et développeur en Freelance.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Cyrille dit :

    Très intéressant.
    Surtout que j’ai constaté que les idées de grands jeux sont souvent des améliorations ou des réinterprétations d’autres existants.
    Par exemple, j’ai été déçu d’apprendre que Tetris, que je pensais être une invention folle sortie de nulle part, était à la base une copie d’un jeu statique où il faut rentrer des morceaux dans un rectangle, dont le principe a été changé en cours de route car rébarbatif à jouer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le « Game Concept » : l'étape indispensable pour créer son jeu vidéo