fbpx

Les Hyper-Casual Games

  •  
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Hyper-Casual games

Les Hyper-Casual Games sont de plus en plus populaires depuis quelques années. Nous remarquons que beaucoup de ces divertissements vidéoludiques prennent énormément d’ampleur sur les stores mobiles. On en retrouve très souvent plusieurs en top des classements de l’AppStore et de Google Play.

Les Hyper-Casual Games sur l'AppStore

Les Hyper-Casual Games sur l’AppStore

Ces jeux vidéo peuvent rapportent BEAUCOUP d’argent aux éditeurs et aux développeurs. Tout le monde peut essayer de créer son « petit jeu vidéo » et tenter sa chance, mais il faut être très malin et ne rien laisser au hasard.

Nous allons dans cet article définir ce nouveau genre de jeu et le comparer à d’autres. Ensuite, nous allons résumer le principe des Hyper-Casual Games (HCG) puis faire un bref historique et enfin expliquer comment gagner de l’argent avec ces jeux.

Définition des Hyper-Casual Games

L’Hyper-Casual Game est un genre de jeux vidéo, au même titre que le Casual Game (jeu occasionnel).

Leurs cibles  :

Ces jeux vidéo s’adressent à tous les joueurs occasionnels qui recherchent des sessions de gameplay hyper courtes  : entre quelques secondes et deux minutes de jeu. Si vous prenez les transports, vous avez certainement dû voir des personnes sortir leur téléphone quelques minutes pour « tuer le temps » et jouer à ces jeux. Tout le monde peut jouer et y prendre du plaisir  : enfants, adolescents, adultes, de tous sexes, etc.

Les joueurs casuals jouent dans les transports

Leurs codes :

  • Téléchargement gratuit  ;
  • Gameplay simpliste et très court (idle games, jeux d’adresse, action, arcade, puzzle, etc.) ;
  • Des mécaniques accessibles  ;
  • Des contrôles intuitifs  ;
  • Ils procurent un plaisir immédiat ;
  • Des graphismes et les sons minimalistes  ;
  • Modèle économique basé sur la publicité  ;
  • Facilement rejouables ;
  • Etc.

Hyper-Casual Games VS Casual Games

Il y a quelques années, nous identifions trois genres de jeux différents qui ciblaient trois publics différentes  :

  • Public Casual : Jeux pour joueurs occasionnels (moins de deux heures par semaine)
  • Public Mid-Core : Jeux pour joueurs modérés (moins d’une heure par jour)
  • Public Hardcore : Jeux pour gros joueurs (environ deux heures par jour)

Candy Crush Saga est en exemple parfait de Casual Game  : des sessions de jeu très brèves de 2 à 5 minutes avec des règles rapides à assimiler, une faible courbe de difficulté et des graphismes travaillés.

Candy Crush Saga

Candy Crush Saga

Depuis environ 2016, un quatrième genre est venu s’ajouté à la liste en se plaçant avant les Casual Games, les Hyper-Casual Games. Le côté « Casual » est accentué comme son adjectif « Hyper » l’indique.

Voici un tableau qui compare grossièrement les deux genres actuellement :

Casual Games en Free-to-play Hyper-Casual Games
Prix au téléchargement Gratuit Gratuit
Temps d’une partie 2 à 10 minutes Quelques secondes à 2 min
Fréquence des publicités Peu ou pas du tout Beaucoup
InApp Purchases Beaucoup Peu
Graphismes Fournis Minimalistes
Sons Fournis Absents ou minimalistes
Monnaie virtuelle Très souvent (2 monnaies) Parfois, une seule monnaie
Cible Restreinte Large

Historique

2005 : Les jeux Web (jeux Flash)

En fait, ce genre de jeu existe depuis plusieurs années, on peut considérer que certains jeux web avaient déjà les codes des HCG  : des parties très courtes, des graphismes minimalistes, des mécaniques qui offrent un plaisir immédiat avec des contrôles simplifiés et jouable gratuitement avec des publicités.

Exemples  :

Winter Bells un Jeu Flash proche des Hyper Casual Games

Winter Bells

Doubles Wires

Double Wires

2008 : Les jeux mobiles

À l’arrivée de l’iPhone, nous retrouvons ce genre de jeux. Mais le modèle économique est différent. Il n’y a aucune publicité. Ces jeux sont vendus à un prix très bas  : 0,89€.

Exemples :

Doodle Jump un des premier Hyper-Casual Games sur mobile

Doodle Jump

Tiny Wings est un Hyper-Casual Game

Tiny Wings

2013 : Flappy Bird

Flappy Bird démocratise les Hyper-Casual Games

Flappy Bird démocratise les Hyper-Casual Games

Arrivé un peu par hasard dans le Top des stores des jeux mobiles, cet OVNI a marqué une époque pour deux raisons  :


Par son gameplay  :

Le jeu était minimaliste, très simpliste, mais très difficile à cause de sa gravité trop violente. Flappy Bird est devenu viral grâce à ça. Malgré tout, les joueurs y jouaient car le fait d’arriver à passer entre ces deux tuyaux devenait très naturellement satisfaisant, jouissif et addictif.

Par sa monétisation  :

Le jeu était téléchargeable gratuitement. Il est très vite devenu un Hit et à générer environ 18 millions de dollars par an juste avec une bannière pub en bas de l’écran (Source : The Verge). Le fait d’avoir des parties très courtes permettait d’enchainer les publicités.

Du coup, ça a donné des idées à certains éditeurs…

2015 : Les éditeurs  : Ketchapp, Voodoo et co.

Il existe des dizaines d’éditeurs spécialisés dans les jeux HCG dont Ketchapp, qui est connu pour avoir développé et publié 2048.

Ketchapp éditeur de Hyper-Casual Games

2048

2048

Depuis quelques années, Vooodoo, un autre éditeur français de jeux Hyper-Casual, arrive à placer systématiquement leurs jeux dans les tops de Google Play et de l’AppStore.

Voodoo éditeur de jeux Hyper-Casual

Dune est un Hyper-Casual Game

Dune ! inspiré par Tiny Wings

Leur fonctionnement  :

Ces éditeurs achètent des utilisateurs via des publicités pour générer un maximum de téléchargements et rester dans le haut des classements. Le tout va générer des revenus grâce aux nombreuses publicités diffusées à l’intérieur du jeu. Ensuite une partie de ces bénéfices est distribuée aux développeurs des applications.

Conclusion

En 2016, KetchApp a été racheté par Ubisoft puis en 2018 Voodoo a reçu un fond d’investissement de 200 millions de dollars de la part de la banque Goldman Sachs. Pour dire que le marché semble fructueux et attire de « gros » investisseurs.

Tout le monde peut se lancer dans le développement de jeux Hyper-Casual Games, mais il est indispensable de passer par un éditeur sinon votre jeu ne sera JAMAIS téléchargé et ne vous rapportera RIEN du tout.

En fait, je développe ces jeux depuis le début des années 2010, avant même que cette appellation existe. D’ailleurs, en 2018, nous avons monté le collectif de développeurs  : Okashi.games. Nous sommes spécialisés dans ce type d’applications. Nous sommes déjà en contact avec une dizaine d’éditeurs.

SI vous avez des questions à ce sujet, n’hésitez point à les ajouter en commentaire  :

  • Comment développer des jeux Hyper-Casual Games  ?
  • Comment contacter les éditeurs de jeux ?
  • Quels moteurs utiliser  ?
  • Comment voir si son jeu va marcher  ?
  • Quels sont les conseils pour bien développer ce genre de jeu  ?
  • Etc.

J’espère très prochainement faire l’interview de Bento, le développeur du fameux Snake Vs Block, le jeu qui permet au développeur de très bien vivre sa vie et de se lancer dans d’autres projets.

Snake VS Block - Hyper-Casual Game

Snake VS Block

Bon dev et à bientôt  !

Les Hyper-Casual Games
5 (100 %) 2 votes


  •  
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  

Benoit

J'adore amuser les gens avec mes jeux depuis mon plus jeune âge. Je suis développeur professionnel de jeux vidéo depuis 2006, créateur de jeux vidéo indépendants, formateur dans les écoles de jeux vidéo, mais aussi game designer et développeur en Freelance.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le « Game Concept » : l'étape indispensable pour créer son jeu vidéo